Accompagner les PME vers la fabrication additive avec le programme 3D start PME

23/01/2019|3D Start PME|

Evaluer l’intérêt de l’intégration de la fabrication additive dans le processus de fabrication des entreprises industrielles : telle est l’ambition du programme 3D Start PME porté par le Cetim, le Symop et le CEA.

Ce programme d’accompagnement vers la fabrication additive, initié par l’Alliance Industrie du Futur et financé dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), donne l’occasion aux PME de saisir les opportunités proposées par cette nouvelle technologie (nouveaux produits, marchés, nouvelles relations avec les clients, montée en gamme dans les chaînes de valeurs…), tout en sécurisant les parcours de décision et l’intégration dans les entreprises.

Les industriels retenus pour la « phase Pilote » du programme bénéficient actuellement de :

  • un diagnostic d’opportunité,
  • une aide à la décision,
  • un accompagnement à la mise en œuvre de la fabrication additive par des experts indépendants,
  • la réalisation d’une preuve de concept (POC) financée à hauteur de 50 %.

L’initiative est ouverte aux entreprises manufacturières (PME) de moins de 250 salariés et dont le chiffre d’affaires est inférieur à 50 millions d’euros.

Concrètement, 3D start PME offre un accompagnement pas à pas aux industriels pour évaluer l’intérêt d’intégrer l’impression 3D dans leur processus de fabrication et connaître les impacts sur leur stratégie, leur organisation, les compétences et toute la chaîne numérique.

En parallèle de la phase pilote qui permettra d’effectuer des diagnostics dans une quarantaine d’entreprises jusqu’à mi-2019, le Symop mène depuis plusieurs mois des opérations de sensibilisation auprès des exécutifs régionaux afin de permettre également le déploiement du dispositif à l’échelle locale.

Dans le cadre d’une politique industrielle pour laquelle le Premier ministre a réaffirmé que « la région est désormais devenue le principal acteur du développement économique territorial », le Symop et ses partenaires poursuivent les rendez-vous avec les exécutifs régionaux pour échanger sur les différents enjeux inhérents au déploiement de la fabrication additive et envisager avec eux des actions de soutien et d’accompagnement pouvant être mises en place pour des déploiements locaux.

Après les Régions Grand-Est, Nouvelle-Aquitaine, Normandie, Auvergne-Rhône-Alpes et Pays de la Loire, le Symop s’apprête à rencontrer les représentants de la Région Occitanie. D’autres demandes de rendez-vous sont en cours avec les régions Hauts-de-France, Bretagne, Ile-de-France et Bourgogne-Framche Comté.