Etudes de cas

Un équipement historique clé reconçu grâce à l’impression 3D pour des performances accrues

17/01/2019|

Depuis 1879, Linde Gas propose à ses clients de tous secteurs industriels, de l’agroalimentaire, des sciences et de la recherche, une large palette de gaz industriels ainsi que les équipements et solutions associés. Parmi ces derniers, le Carbothan® est une technologie qui permet d’injecter dans les fours à traitement thermique les gaz créant l’atmosphère nécessaire à la réalisation de pièces de bonne qualité. Ce système repose notamment sur une lance qui diffuse méthanol et azote. Or les hautes températures peuvent à long terme générer des impuretés susceptibles de bloquer la lance. Un expert de Linde imagine alors un design novateur qui doterait la lance de capteurs capables de donner une alerte immédiate en cas de dysfonctionnement. Mais quelle technologie pour le réaliser ?

Origin, un système audio d’exception : s’affranchir des limites technologiques par la fabrication 3D

19/11/2018|

Ingénieur audiovisuel français de renommée mondiale, Didier Kwak a collaboré avec des cinéastes comme Luc Besson (le 5e Élément) ou Wim Wenders. Depuis des années, il cherchait à créer un système audio atteignant une telle véracité acoustique qu’il transcrirait les émotions du live. Un prototype convainc les spécialistes de l’intérêt du projet. Didier Kwak lance en 2014 sa société, Askja SAS. Il s’appuie sur des savoir-faire liés à la psycho-acoustique, la F1 et l’ingénierie en matériaux composites pour s’éloigner des boîtiers cubiques en bois et intégrer dans le design l’aérodynamisme nécessaire. Parmi ses objectifs clés : garantir une propagation des ondes idéale et l’absorption des vibrations. La fabrication de pièces à géométrie complexe, à la fois esthétiques et résistantes s’impose.

Du prototypage d’outils au produit final en petite série, l’impression 3D s’impose dans l’usine du futur

19/11/2018|

Schneider Electric, multinationale française est spécialisée dans la gestion de l’énergie et des automatismes. Elle conçoit et fabrique les composants d’installations associés à cette activité pour les entreprises, les administrations et le grand public. Ce secteur requiert une grande réactivité et implique un rythme soutenu de renouvellement des solutions proposées, notamment pour répondre toujours plus finement aux enjeux de développement durable. Engagée dans une dynamique stratégique d’« Usine du Futur », Schneider était donc à la recherche de technologies innovantes pour son site de Grenoble. Celles-ci devaient être en mesure d’optimiser l’efficacité de sa fabrication et de son cycle de production, à court comme à long terme.

Imprimante 3D dans l’atelier, un atout pour ajuster la production

08/10/2018|

UPSA (Union de Pharmacologie Scientifique Appliquée), fondée en France en 1935 et aujourd’hui détenue par le groupe Bristol-Myers-Squibb, produit sur son site d’Agen 340 millions de boîtes de médicaments par an : Aspirine, citrate de Bétaïne, Dafalgan, Fervex … La société cherchait à équiper son atelier technique d’une solution technologique permettant d’intervenir et d'ajuster la chaîne de production en toute réactivité. Cette approche devait notamment répondre à la nécessité d’adapter les machines selon les besoins de la production et de disposer rapidement de pièces de rechanges - tout en en réduisant le stock. Parallèlement, UPSA souhaitait dynamiser les activités de son atelier technique et de maintenance afin d’attirer une nouvelle génération d’opérateurs.

Des procédés intensifiés pour une efficacité globale augmentée

26/03/2018|

L’intensification des procédés – c’est-à-dire, leur amélioration par réduction de l’empreinte environnementale, par augmentation de l’efficacité et de la compétitivité - représente un enjeu croissant dans un contexte où le développement durable est au centre des préoccupations. Air Liquide cherche à répondre à cette problématique, notamment pour la production d’hydrogène. Il s’agit de proposer aux utilisateurs de nouveaux réacteurs et échangeurs de chaleur plus petits, plus efficaces, moins polluants et moins chers.

Réduction des coûts de fabrication grâce à la simulation

26/03/2018|

L'industrie aéronautique, déjà sensibilisée aux avantages de la fabrication additive, permettant notamment à la fois de produire des pièces plus légères (grâce à une géométrie adaptée), nécessitant moins d'assemblage, et pouvant être produites à la demande, est confrontée à deux enjeux majeurs : comment produire ces pièces aux qualités (certification et qualifications) requises pour ces usages, et à des coûts de production compatibles avec une fabrication en série.

Un prototype, vite et à coût maîtrisé : un investisseur convaincu

20/03/2018|

Une Start-up de l'IoT (Internet des objets) cherchait à réaliser un prototype de démonstration pour soumettre son projet de boîtier de capteur connecté à des investisseurs. La fabrication se situait donc très en amont de la production. L’objet devait être réalisé en un exemplaire unique ce qui impliquait de trouver une solution rapide et n’engageant pas de frais fixes (développement, paramétrage).

Solutions numériques déportées et fabrication de proximité : délais raccourcis !

20/03/2018|

Un acteur majeur du ferroviaire souhaitait équiper l’un de ses dépôts européens d’un nouvel outillage, un gabarit de perçage, afin de réaliser une opération de maintenance spécifique sur des trains. Celle-ci devait être répétée 200 fois sur différents wagons : une action qui prenait jusqu’alors beaucoup de temps faute d’un équipement ajusté.

Pièces produites à la demande : des risques d’immobilisation levés

20/03/2018|

Acteur du secteur ferroviaire, en charge de la maintenance des voies, l’entreprise concernée travaille notamment à l’aide de machines spéciales, une trentaine sur toute la France. Les membres de l’équipe avaient constaté qu’une pièce spécifique, l’articulation d’un bras de chargement, présentait régulièrement des problèmes de cassure dus à la vétusté. En moyenne, deux pièces par an devaient être remplacées : un nombre limité mais suffisant pour entraîner une immobilisation des installations, souvent longue et très coûteuse.

Buse de fibérisation personnalisée : hausse majeure de la valeur ajoutée

20/03/2018|

Une entreprise industrielle du secteur automobile, spécialiste des pistolets à peinture pour chaîne de production, souhaitait réaliser une buse de fibérisation personnalisée pour un de ses clients. L’objectif était de parvenir à adapter les canaux de cette pièce à la viscosité de la peinture utilisée afin d’optimiser son efficacité. À partir d’un prototype, le développement de buses spécifiques devait être envisagé, chacune parfaitement ajustée à un type particulier de peinture.